Affaire Androïd

Lutter contre les pratiques illégales de Google concernant les appareils mobiles Android en vue de renforcer la position dominante de son moteur de recherche.

En mars 2017, l’OIP a formellement porté plainte contre Google auprès de la Commission européenne pour comportements anticoncurrentiels et pratiques de ventes liées concernant son système d’exploitation Android. Dans l’intérêt d’un Internet ouvert, l’OIP encourage la Commission européenne à rétablir une concurrence loyale sur les marchés touchés de l’Internet.

 

Le 18 juillet 2018 a Commission européenne a infligé à Google une amende de 4,34 milliards d’euros, une nouvelle fois pour violation de la concurrence sur le marché européen et abus de position dominante. 

 

L’entreprise américaine a été accusée cette fois-ci d’imposer des restrictions illégales aux fabricants d’appareils Android et aux opérateurs de réseaux mobiles afin de consolider sa position dominante sur le marché de la recherche générale sur l’internet. En effet la Commission après plusieurs années d’enquête a accusé Google d’obliger, souvent par des incitations financières, les fabricants de smartphones utilisant son système d’exploitation Android à préinstaller par défaut son moteur de recherche et son navigateur (Chrome) comme condition à l’octroi de la licence pour sa boutique d’applications en ligne (Play Store).

 

Avec ce comportement, Google a dissuadé les fabricants de préinstaller des applications de recherche et de navigation autre que les siens réduisant ainsi la capacité des concurrents à le concurrencer de manière effective.


Google a fait appel de cette décision.

 


Communiqué de presse de la Commission européenne 

Contacts:

Léonidas Kalogeropoulos, Délégué Général : +33607315126 –  l.k@openinternetproject.eu

Anaïs Strauss, Chargée de mission :+33757503010 – anais.strauss@openinternetproject.eu